Il faut savoir que pour calculer votre pouvoir d’achat d’un logement, quelle que soit sa nature, ses dimensions ou encore sa localisation, vous devez prendre en considération plusieurs autres dépenses plus le prix net de vente.

Ces dépenses incluent les frais de l’agence sollicitée, les frais de notaire, ainsi que d’autres frais supplémentaires.

Dans ce qui va suivre, nous allons vous expliquer le principe des frais de notaire. De plus, nous allons vous montrer comment peut se faire leur calcul sans que vous ayez besoin de simulateur.

De quoi sont constitués les frais de notaire ?

Les frais de notaire sont une somme que le notaire récupérera après l’accomplissement d’une transaction de vente immobilière. Cette somme se caractérise par une réglementation spéciale, qui sera éclaircie dans cette section.

Qui doit les payer ?

Calcul frais de notaire : apprenez à les calculer vous-même !

Les frais de notaire représentent une bonne somme d’argent qui doit être payée par l’acheteur. Ce dernier doit donc les inclure dans son calcul du budget d’achat. L’acheteur est obligé de les verser en totalité au notaire.

Cependant, la date de paiement n’est pas définie par la loi, bien qu’elle soit souvent définie au même temps que l’apport personnel obligatoire.

De quoi sont-ils composés ?

Inversement à ce que la majorité pense, ou bien à ce que leur renommée indique, les frais de notaire ne concernent pas uniquement la somme remportée par le notaire comme rémunération. 

En fait, ils incluent toutes les sommes que doit l’acquéreur à l’état. Les frais de notaire sont composés de :

  • La somme que va récupérer le notaire étant sa rémunération.
  • Les dépenses supplémentaires, parfois appelées « les débours » qui ont été virées par le notaire au compte de l’acquéreur.
  • Les impôts auxquels est soumise la totalité de la transaction de la vente immobilière, comme la TVA, les frais d’enregistrement et la sécurité de l’immobilier.

Comment va-t-on calculer les frais de notaire ?

Il faut savoir que les frais de notaire peuvent vous pousser à reconsidérer toute l’offre, puisqu’ils peuvent augmenter considérablement de valeur.

Ainsi, si vous les calculez préalablement, vous aurez une image plus complète à propos de l’offre.

Pour les calculer, vous pouvez solliciter l’agence immobilière avec laquelle vous aller procéder à l’achat, ou bien utiliser des sites sur internet, qui peuvent vous faire la simulation en direct.

Cependant, vous pouvez vous-même procéder à une telle opération, vu sa simplicité et sa facilité. En fait, vous devez extraire du prix de vente un pourcentage de 2 % ou encore de 3 %, dans le cas où le logement est dans état neuf. Toutefois, si cette maison se trouve ancienne, le pourcentage va s’élever jusqu’à 7 %.

Pour vous rapprocher encore plus du principe, nous allons faire une simulation. On suppose que le prix de vente est de 200 000 euros. En appliquant la règle de l’état neuf, les frais de notaire seront l’équivalent de 6 000 euros.

Cependant, si on applique la règle de l’état ancien, les frais s’élevant à 16 000 euros.

Ces frais peuvent être réduits, en jouant sur le mandat de vente. Si vous parvenez à assurer une vente où le prix n’inclut pas le tarif de l’agence, vous allez déduire les frais de notaire à partir du total net de la maison uniquement.