Lors d’une demande de prêt immobilier, disposer d’un CDI peut constituer un très grand avantage. Par contre, si vous êtes intérimaire, vous pouvez avoir du mal à obtenir un crédit immobilier. Pour les banques, octroyer un prêt à ce type de travailleur constitue un très grand risque. Il existe tout de même des solutions qui peuvent vous permettre d’avoir un crédit immobilier en tant qu’intérimaire.

Les conditions pour obtenir un crédit immobilier si on est intérimaire

Les banques exigent plusieurs conditions aux intérimaires qui souhaitent obtenir un crédit immobilier.

Avoir une stabilité professionnelle

Dans le domaine de l’intérim, la stabilité professionnelle renvoie au travail pendant plusieurs mois d’affilée sans interruption. Généralement, les banques exigent que vous justifiiez de 18 mois à 2 ans de missions en intérim. En fonction des banques, on peut vous demander que ces missions aient été exercées au sein d’une même entreprise ou d’un même secteur d’activité.

Évoluer dans un secteur d’activité dynamique

Le secteur dans lequel évolue l’intérimaire est soigneusement analysé. Les banques seront plus rassurées si l’intérimaire évolue dans un secteur dynamique qui regorge de nombreuses opportunités d’emploi.

Avoir un profil d’emprunteur irréprochable

Le taux d’endettement futur de l’intérimaire ne doit pas dépasser 33 % et ce dernier ne doit pas avoir connu des incidents bancaires. De même, il doit avoir une bonne capacité d’épargne grâce à nos astuces pour réussir à épargner. Les relevés de comptes de l’intérimaire sont aussi soigneusement étudiés.

Les garanties du prêt immobilier

Le fait que l’intérimaire souscrive et apporte des garanties peut rassurer la banque et augmenter ses chances d’obtenir le prêt immobilier.

L’assurance crédit immobilier

Grâce à l’assurance prêt immobilier, la banque pourra être payée en cas de défaut de paiement de l’intérimaire. Ainsi, en cas de chômage ou d’accident, ce sera à l’assurance de verser les mensualités de remboursement du crédit à la place de l’emprunteur.

L’apport personnel

Il s’agit d’une garantie certaine pour l’intérimaire qui pourra ainsi financer une partie du projet immobilier. L’utilisation de nos astuces pour réussir à épargner pourra vous aider à constituer un apport personnel. Les banques peuvent exiger un apport personnel plus important (supérieur à 10 %) aux intérimaires.

Autres garanties

Il s’agit des garanties suivantes :

  • L’hypothèque : saisie du bien immobilier par la banque en cas de défaut de paiement.
  • Le cautionnement : prise en charge du remboursement par une société extérieure en cas de défaut de paiement.
  • Le nantissement : l’intérimaire cède un ou plusieurs biens immatériels en guise de garantie.
  • Le privilège de prêteur de deniers : il s’agit d’une garantie similaire à l’hypothèque.

Les prêts aidés pour les intérimaires

En dehors d’une bonne capacité d’épargne, l’intérimaire peut aussi se tourner vers les prêts aidés qui lui permettront de profiter de conditions préférentielles. Il s’agit des aides suivantes :

  • Le prêt à taux zéro (PTZ)
  • Le prêt conventionné
  • L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)
  • Le prêt épargne logement (PEL)
  • Le compte épargne logement (CEL)
  • Le prêt d’accession sociale (PAS).

En tant qu’intérimaire, vous pouvez aussi vous tourner vers le FAST qui est une association dont la mission est de faciliter l’obtention de crédit aux intérimaires. En d’autres termes, l’association facilite le financement de projets des intérimaires et l’accès au logement.

signature d'un prêt imobilier

Loi Pinel Marseille : comment obtenir un prêt ?

Après vous être renseigné, vous rentrez dans les critères pour bénéficier du dispositif loi Pinel. Si la loi Pinel à Marseille est très utilisée pour de bons investissements immobiliers, vous pouvez vous poser la question de savoir, comment obtenir un prêt pour finaliser votre projet ? Voici donc quelques pistes pour vous aider à faire le bon choix.

  • Vous pouvez bien entendu faire le tour de toutes les banques, pour négocier votre futur crédit. Cela va tout de même vous demander du temps, mais surtout de bien connaitre le jargon bancaire. Sans cela, il vous sera impossible de négocier.
  • Si vous ne savez comment vous y prendre ou si tout simplement vous n’avez pas le temps, mieux vaut faire appel à un courtier en assurance. Il fera toutes ces démarches à votre place, et vous présentera uniquement les meilleures propositions.
  • Enfin, vous pouvez commencer par demander conseils sur ce qu’il est préférable de faire, en consultant un cabinet immobilier spécialisé dans la loi Pinel. Ils auront peut-être d’autres conseils à vous prodiguer pour l’obtention de votre prêt. Sachez notamment que vous aurez la possibilité de choisir l’assurance de votre prêt, ailleurs qu’auprès de la banque qui vous accorde le prêt.