De façon générale, pour retirer de l’argent en dehors des banques il est indispensable d’utiliser des cartes de crédit physiques.

Toutefois, ce n’est pas là l’unique moyen. En effet, il existe un outil pratique dénommé générateur de carte de crédit.

Il permet de générer des numéros de carte de crédit valides et numériques issus de diverses sociétés émettrices.

Il convient donc de mieux comprendre comment fonctionne un générateur de carte de crédit aléatoire.

Fonctionnement du faux numéro de carte de crédit

Il faut savoir que le faux numéro de carte de crédit est surtout utilisé sur les sites de test de commerce électronique. Dans leur principe même, il semble être néfaste, mais ce n’est pas nécessairement le cas.

En effet, les sociétés de cartes de crédit s’en servent notamment pour générer leurs propres numéros de carte.

Dans son principe, le générateur de carte de crédit aléatoire interagit avec un ordinateur qui produit une chaîne et applique des règles en fonction de la longueur des nombres.

carte de créditToutefois, le logiciel enfreint les règles en montrant le reste des chiffres sous forme de retour. Il importe alors de s’intéresser aux cartes de crédit elles-mêmes :

  • Il y a en général au début d’un numéro de carte visa le chiffre « 4 ».
  • Le numéro d’identification de la banque est composé des six premiers chiffres de chaque numéro de carte de crédit.
  • Ensuite, les six à neuf chiffres suivants correspondent au numéro de compte du titulaire de la carte.
  • Quant au dernier chiffre, c’est celui du contrôle.
  • L’algorithme de Luhn est utilisé pour attester la légitimité de chaque carte.

Il existe une pléiade de règles, en plus de celles susmentionnées qui sont utilisées par le générateur de faux numéro de carte de crédit. En plus, il apparaît que plusieurs numéros générés peuvent correspondre effectivement à des numéros de carte de crédit actifs. Ce sont ces numéros qui sont en général recherchés par les voleurs pour dérober l’argent des comptes. La vigilance doit donc être de mise en prenant le soin de ne donner aucune indication à une tierce personne sur les identifiants de sa carte de crédit. C’est pourquoi il est fondamental de connaître le moyen légal pour utiliser sa carte de crédit aléatoire.

Légalité et utilisation de carte de crédit aléatoire

Le statut légal des cartes de crédit aléatoire

Les cartes de crédit aléatoires fournissent de fausses informations comme cela a été mentionné plus haut. Cela pourrait laisser entendre que les utiliser serait illégal en soi.

Pourtant ce n’est pas nécessairement le cas. En effet, tout dépend de l’intention de l’utilisateur. Aucune interdiction ne pèse sur leur utilisation, pourvu qu’elle soit faite à des fins légitimes.

C’est le cas des entreprises de cartes de crédit pour leurs affaires commerciales. L’illégalité n’apparaît que lorsque l’utilisation est réalisée à des fins frauduleuses comme pour un vol de compte bancaire.

Utilisations d’un générateur de carte de crédit valide

Il importe de noter que les générateurs de carte de crédit aléatoires peuvent être utilisés à bon escient. Il y a en effet de bons moyens de s’en servir, notamment si l’utilisateur est animé de bonnes intentions.

En guise d’illustration, les faux numéros de carte de crédit servent à tester la source d’un paiement électronique.

Il y a également des utilisations éducatives comme c’est le cas pour l’algorithme de Luhn.

Comment fonctionnent les cartes bancaires virtuelles ?

Aujourd’hui, impossible ou presque de vivre et encore moins de profiter d’internet, sans avoir une carte bancaire.

cartes bancaires virtuellesVous pouvez être réticent à l’idée de communiquer votre numéro de carte bancaire, même si la sécurisation s’est encore durcie l’année dernière, avec le 3D secure. Heureusement, certaines banques offrent une nouvelle solution avec le paiement par carte virtuelle. Sachez que la plupart des banques, qui proposent des cartes bleues gratuites, type Fortuneo, Hello Bank et compagnie offrent très souvent ce service.

Mais rassurez-vous, pour ceux et celles qui ont besoin d’avoir un contact physique avec leur banquier, des établissements bancaires classiques proposent eux aussi un système de carte bancaire en ligne.

Même si chaque banque a son propre système de carte bancaire virtuelle, elles fonctionnent toutes globalement sur le même principe. Attention, avant de vous lancer et d’appeler votre conseiller, vérifiez que votre banque propose ce service de e carte bleue et que vous y avez souscrit.

  1. Connectez-vous à votre application ou au site web de votre banque.
  2. Entrez vos identifiants et votre code secret, permettant de vous identifier comme vous le feriez pour consulter vos comptes.
  3. Indiquez le montant de la transaction. Il se peut que vous puissiez également choisir la durée de validité du numéro virtuel. Vous pourrez dans ce cas créer une carte bancaire prépayée virtuelle. Cette option peut être très pratique pour gérer facilement l’argent de poche de votre ado.
  4. Vous aurez alors un numéro de carte, une date de validité et un numéro secret (celui qui se trouve normalement à l’arrière de votre carte bancaire classique).

Attention, ce type de carte bleue a ses limites. Par exemple, vous ne pourrez pas vous abonner à un service qui demande un engagement, comme Netflix, ou un forfait téléphonique. Certaines réservations nécessitent la présentation de votre carte de paiement pour être retirées. Vous ne pourrez donc pas utiliser ce numéro de carte virtuelle.

Attention également, ne confondez pas les offres d’établissements bancaires qui proposent une carte bancaire gratuite et sans conditions qui pullulent sur le web, avec les cartes virtuelles. À ce jour, seules deux banques en ligne offrent ce service. Il est entièrement gratuit chez Fortuneo. Vous pouvez activer et désactiver la protection internet depuis votre espace client. Cela peut être très utile quand le site vous semble douteux ou peu fiable. Hello Bank propose également cette option, mais elle est facturée un peu plus de 50 euros. Il vous faudra donc bien y réfléchir avant d’activer l’option. Sachez qu’en moyenne, une banque classique propose l’option pour une vingtaine d’euros. Voilà pourquoi, il faut toujours bien lire les conditions tarifaires avant de vous engager.

Vous aimez