Après avoir contracté un crédit immobilier, il vous est possible d’anticiper son remboursement partiellement ou totalement. C’est une clause qui indique dans votre contrat de crédit immobilier le coût des indemnités en cas de remboursement anticipé.

Ceci dit, ce n’est pas toujours une bonne décision de payer avant l’heure, car le gagnant dans l’histoire c’est votre banque et certainement pas vous. Il faudra donc prendre en compte les taux d’intérêt.

Nous allons essayer, à travers cet article, d’apporter quelques éclaircissements qui vous permettront de mieux maîtriser le sujet.

Quelles sont les conditions d’un remboursement de crédit immobilier par anticipation ?

En vous accordant la possibilité de rembourser votre crédit immobilier par anticipation, la banque doit palier à cette perte financière des taux d’intérêts non perçus, de ce fait, elle sera dans l’obligation de vous astreindre à payer des indemnités. Par ailleurs, il vous sera possible d’éponger vos dettes par anticipation sans avoir à payer ces indemnités dans le cas où cette clause n’est pas inscrite dans votre contrat.

En effet, lors de la signature de votre contrat avec votre banque, vous pouvez organiser une concertation autour de la suppression ou diminution des indemnités d’anticipation de remboursement.

L’établissement financier pourrait accepter de baisser ses indemnités mais sous certaines conditions. Ceci étant, les chances de voir cette clause supprimée avoisine le zéro !

Dans le cas des prêts à taux fixes « ajustables » en général, le contrat prévoit un remboursement du crédit anticipé partiel sans indemnités. Il est donc conseillé de bien lire votre contrat avant de le signer.

Types de remboursements anticipés d’un crédit immobilier

En décidant de porter votre choix sur un remboursement anticipé de votre crédit, deux possibilités s’offrent à vous :

  • Le remboursement anticipé total ;
  • Le remboursement anticipé partiel.

Le remboursement total, consiste à éponger vos dettes si vous en êtes capables financièrement, vous ne serez plus contrains de verser à votre banque les mensualités.
Quant au remboursement partiel, vous ne disposez pas de suffisamment de liquidité pour éponger totalement vos dettes, vous allez donc avancer à votre banque un montant pour alimenter le reste de vos dettes. Dans ce cas de figure, le remboursement partiel peut se réaliser en deux phases déférentes : la première vous permettra d’écourter la durée du crédit immobilier, la somme que vous devez payer chaque mois ne changera pas. Cela vous permettra d’économiser, dans la mesure où vous payerez en une plus courte période

Dans le cas où, au contraire, vous souhaitez baisser la somme versée chaque mois à votre banque, vous serez gagnant. Cette alternative va vous permettre de faire des économies sur le montant global de votre crédit. En effet, en injectant un remboursement partiel, vous ne serez plus contrains de payer des intérêts sur ce montant.

En réduisant les mensualités, vous augmenterez le revenu restant, et retrouverez ainsi vos capacités d’achats mensuelles.

Peut-on être exonérés des frais de remboursement d’un crédit immobilier anticipé ?

Il y a des situations où il vous sera possible d’être exonérés des frais de remboursement anticipés tels que :

  • Un changement d’adresse dû à votre poste de travail ;
  • La perte de votre emploi ;
  • Le décès d’un de votre partenaire de crédit.

Il peur arriver parfois, que vous vendiez votre bien immobilier et que vous arriviez à solder donc vos dettes dans le but de prospecter pour un nouveau crédit. Dans ce cas de figure, vous serez exonéré des indemnités de remboursement anticipées. Néanmoins, si vous portez votre choix sur un nouvel établissement financier pour contracter votre nouveau prêt, dans ce cas, vous serez dans l’obligation de vous acquitter des IRA, qui seront soldés par votre nouvelle banque, et réinjectes automatiquement dans votre nouveau crédit.

Vous aimez