Lorsque vous faites une demande de crédit immobilier et que celui-ci vous est accordé, vous devez tout d’abord vérifier la valeur du taux donné. Parfois, après une étude approfondie de vos revenus et de votre dossier financier, il peut arriver que le pourcentage de taux dépasse les 33%. Vous pouvez dans ce cas avoir recours à un report de crédit immobilier, qui vous permettra de suspendre vos mensualités de remboursement pendant une période déterminée. Dans cet article, nous allons vous expliquer comment, et sous quelles conditions se fait un report de crédit immobilier.

Quels sont les différents types de reports de crédit immobilier ?

On dénombre deux types de report de crédit immobilier, le report total et le report partiel. Le report total ou complet, est une solution qui consiste à suspendre tout le remboursement, intérêts et frais d’assurance compris. Notez que le report total engendre des frais supplémentaires, surtout si vous décidez de le faire au début de l’attribution du crédit immobilier. Les frais de report sont calculés en tenant compte de :

  • La durée nécessaire à la finalisation du remboursement ;
  • Le taux d’intérêt ;
  • La période de report.

Ce type de report permet de moins dépenser, vous n’aurez que le capital total de crédit immobilier à payer. C’est pour cela que c’est la méthode la plus fréquemment choisie. Cependant, elle engendre beaucoup de frais, il est donc conseillé de bien réfléchir avant d’opter pour cette solution. Le deuxième type de report, le report simple, permet de suspendre vos mensualités tout en maintenant le payement des taux et les intérêts de l’assurance. Il allonge également la durée de prêt et engendre un surcout de crédit. Ce type de crédit est généralement privilégié par les banques.

Il existe également une troisième solution que l’on l’appelle la modulation d’échéance, c’est une méthode qui est généralement présentée dans tous les contrats de prêt immobilier, et qui consiste en la réduction du montant de vos mensualités sans aucune suspension de paiement. Cette méthode est applicable sur les crédits immobiliers de type amortissable et in fine et la diminution des montants peut aller de 10 à 30%. Cette réduction engendre également un allongement de la durée du crédit immobilier ainsi qu’un surcout.

Comment faire une demande de report de crédit immobilier ?

Pour faire une demande de report de crédit immobilier, il faut constituer tout un dossier. La procédure n’est pas très connue, mais reste assez simple dans son ensemble. Tout ce que vous avez à faire, c’est envoyer un courrier à votre conseiller financier dans lequel vous mentionnerez en détail les causes de ce report, vous devrez ensuite indiquer la durée de suspension de payement que vous désirez. Il faudra également que vous attachiez en pièce jointe vos papiers justificatifs. Votre banquier analysera alors attentivement votre report avant de trancher, et vous n’aurez plus qu’à attendre sa réponse. La nature de l’avis que vous recevrez, favorable ou pas, dépendra de vos raisons et de la validité des pièces justificatives fournies avec votre dossier. Dans le cas d’une réponse positive, vous serez informé dès la prochaine démarche.

Quelles sont les conditions requises lors de la demande d’un report de crédit immobilier ?

Tous les reports ne sont pas admis pour révision, certaines conditions sont d’ailleurs indispensables à cela. Vous devez tout d’abord attentivement lire votre contrat, si celui-ci révoque votre droit à un report jusqu’à deux ans après la date d’emprunt du crédit immobilier, vous n’aurez plus le droit de soumettre ce dernier jusqu’à la fin de cette suspension. Certaines banques imposent également des pénalités si le report est déposé avant que la durée mentionnée ne soit dépassée. Il faut savoir que les reports ne sont pas appliqués sur tous les types de crédit immobilier, actuellement, seul le prêt amortissable est concerné. Vous devrez cependant assumer les conséquences de chacun de vos reports, tel que l’allongement de la durée de votre crédit immobilier.